“On essaiera de se faire entendre” : des supporters parisiens décidés à se réunir à Lisbonne pour le quart de finale de Ligue des champions face à l’Atalanta

0
235

Cinq mois après leur victoire face à Dortmund, juste avant le confinement, les joueurs du PSG sont en quart de finale mercredi 12 août face à l’Atalanta Bergame, à Lisbonne. Un match à huis clos dans une compétition bouleversée par la crise sanitaire.

Ils ne savent pas où sont les autres, s’il y en a, combien ils sont… Mais les supporters parisiens ont bien l’intention de se réunir mercredi 12 août à Lisbonne, pour le quart de finale qui oppose le PSG aux Italiens de l’Atalanta Bergame à 21 heures. Un match à huis clos, comme toutes les rencontres de la compétition, mais qui va tout de même fédérer quelques fans du club présents dans la capitale portugaise.

Le parvis de l’Estádio da Luz serait parfait, estime Milès, venu du Mans, mais fan du PSG. Il a évidemment le souvenir du dernier match au Parc des Princes face à Dortmund. “Tous les supporters étaient venus devant le stade, ça a donné une vraie force aux joueurs”, estime celui qui est en vacances dans la capitale portugaise avec sa famille. “Et je pense que c’est en partie grâce à ça qu’ils ont gagné, on entendait crier les supporters devant le stade. On va essayer de faire exactement la même chose, leur donner la force pour les quarts.”

Autre option défendue par Alexia, une jeune Rennaise qui a bouleversé ses vacances pour être ici. Elle espère aller voir le match “dans un bar, avec quelques Parisiens supporters du PSG qui sont quand même présents à Lisbonne, on espère qu’on est quelques-uns”.

Sauf que les bars ferment très tôt, à 20 heures, en ce moment à Lisbonne, pour éviter les regroupements et la propagation du coronavirus. “On essaiera de se faire entendre”, tempère Angelo, 18 ans.

Même si c’est à huis clos et que ce n’est pas chez nous, je trouve que c’est important qu’ils voient qu’il y a quand même du soutien.
Angelo, 18 ans et supporter du PSG
à franceinfo

Des supporters qui espèrent vivre un moment historique, à l’image de Stéphane. “J’ai eu la chance, en 1996, d’avoir été à Bruxelles quand Paris a gagné la Coupe des coupes, j’étais à Rotterdam aussi quand on a perdu la finale”, raconte ce pur Parisien. “Mon fils est aussi supporter de Paris, c’est important qu’on soit là. Si jamais l’histoire est belle à l’arrivée, on pourra dire qu’on était à Lisbonne.”

Il n’y a pas que les vrais Parisiens qui porteront le maillot rouge et bleu, “Je soutiens le PSG depuis des années, depuis qu’ils avaient acheté un joueur du Benfica, le Brésilien Ricardo, dans les années 1990”, se souvient Domingo, grand-père portugais, qui veut lui aussi se réunir avec les Français. “J’avais un maillot de Paris, depuis ce temps, je suis fan.” Quant aux ultras du PSG, ils envisagent de venir à Lisbonne, mais pour la demi-finale. Ça, c’est l’étape d’après.

FRANCEINFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here