Valérie Trierweiler remerciée par Paris Match: “Ce licenciement me laisse en état de choc”

0
179

Valérie Trierweiler a été licenciée du magazine Paris Match, pour lequel elle travaillait depuis plus de 30 ans. Cette nouvelle a fait l’effet d’une bombe pour la journaliste, qui a partagé sa stupéfaction sur Twitter. “Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc”.

Rédaction 13-08-20, 10:49 Dernière mise à jour: 10:50
1
Ce mercredi 12 août, le quotidien spécialisé La Lettre de l’audiovisuel a annoncé que Valérie Trierweiler avait été “remerciée” par Paris Match, où elle officiait depuis 1989. Hervé Gattegno, qui dirige la rédaction du magazine depuis la rentrée dernière, a décidé de se séparer de la journaliste.

Le directeur général souhaite “renouveler les figures de la rédaction de l’hebdomadaire”, selon La Lettre de l’audiovisuel. “Une restructuration de la rédaction” serait d’ailleurs en préparation, a affirmé un cadre de Paris Match au Parisien.

Valérier Trierweiler a confirmé l’information sur Twitter et a partagé son étonnement avec ses abonnés. “J’ai appris en plein cœur de l’été et pendant mes congés, de façon extrêmement brutale, mon licenciement de Paris Match, où je travaillais depuis trente ans”, a-t-elle écrit. “Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc et de sidération”.

La journaliste a longtemps officié au service politique du magazine, avant de le quitter en 2012, lorsque son ex-compagnon François Hollande a été élu président de la République. Elle avait alors rejoint la rubrique Culture, où elle écrivait une chronique littéraire.

7/7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here