FRANCE – 22 établissements scolaires fermés à cause du coronavirus

0
171

Seulement deux jours de classe et déjà des établissements scolaires sont fermés : 22 établissements sur l’ensemble du territoire français en raison de l’épidémie de Covid-19. Un protocole strict a été établi en cas de contamination d’élève ou d’enseignant.

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé chez nos confrères de Europe 1 que 22 établissements scolaires étaient fermés en France, ainsi qu’une centaine de classes, en raison de cas avérés de Covid-19. En métropole, 10 établissements sont fermés et 12 autres à La Réunion a précisé le ministère.

Le ministère ajoute aussi qu’environ 120 à 130 classes sont fermées. « Ça varie évidemment chaque jour », a ajouté M. Blanquer, précisant qu’environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement.

Des protocoles prêts

Dès qu’un élève présente des symptômes du Covid-19 comme de la fièvre ou de la toux, il doit être testé le plus rapidement possible. S’il est positif, ses parents préviennent l’établissement qui alerte l’ARS. L’agence régionale de santé lance alors une enquête épidémiologique, c’est-à-dire un recensement de tous les cas contact de l’élève.

Automatiquement, la famille, la classe de l’élève infecté ainsi que toutes les personnes qui l’ont approché à moins d’un mètre sont isolées, puis testées dans les 48 heures et au sein-même du collège. Pour les personnes testées positives, la quatorzaine est immédiate et obligatoire. Pour les personnes testées négatives, il y a tout de même un isolement pendant sept jours suivi d’un nouveau test.

Manque de professeurs

Les rares classes ou collèges aujourd’hui fermés le sont à cause d’une contamination de professeur pour lequel aucun remplaçant n’a été trouvé. Si les cours ne peuvent être assurés, alors fatalement la classe ferme. Même si le ministère de l’Éducation Nationale souhaite que cela arrive le moins possible, le dernier mot revient aux autorités de santé qui décident au cas par cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here