Apple perd 180 milliards de dollars de capitalisation en 24 heures

0
297

Apple et la démesure des chiffres, nouvel épisode. Récemment devenue la première entreprise au monde à être valorisée à plus de 2.000.000.000.000 dollars (non, il n’y a pas d’erreur dans le nombre de zéros), la société californienne continue à empiler les records.

Mais en ce début de mois de septembre, c’en est un négatif qu’elle a battu. Ainsi, jeudi dernier, l’entreprise a subi un décrochage notable d’un peu plus de 8%. Une variation qui a forcément eu des effets gigantesques du fait des montants représentés par le titre.

En perdant 8%, ce sont ainsi 180 milliards de dollars de capitalisation qui se sont envolés. Soit, comme le notent nos confrères de BFM Bourse, l’équivalent de la valeur totale d’une entreprise comme L’Oréal, la deuxième plus grande du CAC40. Rien que ça.

Pire que Volkswagen et Facebook
Mais cette perte n’était que passagère, puisque le titre Apple se reprend progressivement depuis, et que la capitalisation a de nouveau allègrement dépassé les 2.100 milliards de dollars.

Il n’en reste pas moins qu’Apple a ainsi battu un record détenu depuis 2008 par Volkswagen, qui avait brutalement perdu 153 milliards de dollars de capitalisation au terme d’une journée rocambolesque marquée par une offensive de Porsche pour tenter de racheter son concurrent.

Aux États-Unis, uniquement, le précédent record du genre était détenu par Facebook qui, à l’été 2018, avait perdu 19% et l’équivalent en capitalisation de 119 milliards après l’annonce de mauvaises perspectives et la multiplication des affaires. Une bagatelle par rapport aux 24 heures d’Apple, deux ans plus tard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here