Le Prix Anzisha Annonce Les Meilleurs 20 Très Jeunes Entrepreneurs Africains Dans Le Cadre De La Célébration Du 10ème Anniversaire

0
289

Rencontrez la nouvelle cohorte de très jeunes entrepreneurs dont l’entreprise prépare un nouveau paysage entrepreneurial en Afrique

Le Prix Anzisha (http://www.AnzishaPrize.org/) a révélé les noms des 20 meilleurs finalistes de 2020. Les gagnants seront annoncés lors de la conférence du Prix Anzisha de cette année, le 27 octobre, où le programme célébrera 10 ans de soutien aux très jeunes entrepreneurs.

Cette année, la saison des candidatures a vu un nombre record de 1 200 candidats rivaliser pour avoir une chance de participer à la bourse du Prix Anzisha. De ces candidatures sont nées 20 entreprises détenues à 45 % par des femmes et représentant des secteurs tels que l’agriculture, l’industrie et l’éducation. De jeunes entrepreneurs du Maroc, d’Afrique du Sud et de Tanzanie ont présenté des entreprises impressionnantes qui s’attaquent à des problèmes cruciaux au sein de leurs communautés tout en réalisant des bénéfices. Grâce à leurs compétences en matière de gestion d’entreprise et de direction d’entreprise, ces créateurs d’emplois ouvrent la voie à d’autres jeunes Africains qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat.

Alaa Moatamed, 21 ans, cofondatrice de Presto, une société qu’elle décrit comme l’une des principales plateformes de gestion des livraisons en Égypte, a été sélectionnée parmi les 20 finalistes. L’initiative fournit aux propriétaires d’entreprises un service de livraison abordable et pratique pour leurs clients. Benjamin Mushayija Gisa, 20 ans, originaire du Rwanda, rejoint Alaa. Il fabrique et conditionne des produits naturels biologiques pour la consommation et à des fins cosmétiques sous forme de lotions et de savon à la noix de coco.

« L’année 2020 a connu un changement global dans l’avenir du travail. Les candidats de cette année ont personnifié la résilience et l’innovation dont l’Afrique a besoin au moment où nous nous dirigeons vers un avenir post-COVID-19 » déclare Melissa Mbazo-Ekepenyong, Directrice adjointe du Prix Anzisha.

Au cours de la dernière décennie, le Prix Anzisha, qui est un partenariat entre l’Académie africaine du leadership et la Fondation Mastercard, a parrainé et soutenu de très jeunes entrepreneurs africains tels que Alaa et Benjamin. Le programme a soutenu 122 entrepreneurs et 77 de ces entreprises ont créé plus de 2 000 emplois, 56 % de ces emplois étant fournis à de jeunes Africains de moins de 25 ans.

Peter Materu, Directeur des programmes de la Fondation Mastercard, déclare : « Le succès du Prix Anzisha au cours de la dernière décennie est un témoignage éclatant de la créativité et du potentiel entrepreneurial des très jeunes Africains : une ressource extrêmement sous-exploitée. Grâce à Anzisha, nous nous rappelons ce qu’ils peuvent accomplir lorsqu’on les met au défi et qu’on leur permet de s’approprier et de résoudre les problèmes qu’ils voient autour d’eux. Maintenant, comme toujours, les innovations qui ont émergé grâce au Prix Anzisha inspirent et renouvellent notre foi et notre engagement envers leur promesse. »

Cette année, les 20 meilleurs se réuniront virtuellement dans leurs différents pays pour partager leurs connaissances et apprendre auprès d’entraîneurs et de mentors experts au moment où ils préparent leurs derniers essais devant un panel de juges externes. Tous les entrepreneurs recevront un prix en espèces de 2 500 dollars. Le gagnant du grand prix recevra 25 000 dollars, tandis que le premier et le deuxième compétiteurs recevront respectivement 15 000 et 12 500 dollars.

Alors que le programme célèbre son 10ème anniversaire, l’annonce du grand gagnant aura lieu lors de la conférence du Prix Anzisha le 27 octobre. Il s’agira d’un rassemblement virtuel des principales parties prenantes au sein de la communauté des jeunes entrepreneurs.

En tant que défenseur des jeunes qui créent des entreprises et engagent leurs pairs pour lutter contre le chômage des jeunes, le Prix Anzisha est convaincu que ces 20 meilleurs entrepreneurs illustrent l’importance pour les jeunes Africains de choisir l’entrepreneuriat pour créer des entreprises durables.

Pour connaître le nom du gagnant du grand prix, inscrivez-vous à la conférence du Prix Anzisha et votez pour votre entrepreneur préféré sur https://bit.ly/3hElqyr.

Les nominés du Prix Anzisha 2020 sont :

Mustapha Zeroual, 22 ans, Maroc : fondateur d’IA4YOU, une initiative commerciale et sociale qui conçoit différents systèmes et plateformes numériques en utilisant l’intelligence artificielle.

Aseitu Olivia Kipo, 22 ans, Ghana : fondatrice de l’entreprise agricole Kobaa-Ok qui se concentre sur la production et la vente de légumes et fournit des services de formation et de conseil à d’autres agri-entrepreneurs ayant des entreprises agricoles.

Omonlola Loïs Aniambossou, 21 ans, Bénin : fondateur d’Abiathar Services, une entreprise qui offre des services d’installation, de surveillance et de réparation aux propriétaires d’appareils électriques.

Ian Khonje, 20 ans, Malawi : fondateur d’une entreprise agroalimentaire innovante appelée Ian Khonje Food Processers (IKFP) qui achète des baobabs bruts à de petits exploitants agricoles, tant au Malawi qu’au Mozambique, et qui produit et conditionne de la confiture de baobab.

Mohamed Bah, 22 ans, Sierra Leone : fondateur d’Information For All (IFA), une ONG qui construit des foreuses et répare des puits d’eau et des toilettes, permettant la durabilité de l’eau et l’hygiène pour les communautés privées d’eau.

Benjamin Mushayija Gisa, 21 ans, Rwanda : fondateur de Kaso, une entreprise manufacturière qui fabrique et conditionne des produits naturels biologiques à la fois pour la consommation (par exemple, miel, thé, huiles, bicarbonate de soude) et à des fins cosmétiques (par exemple, lotions, cire d’abeille, savon de noix de coco).

Joshua Adabie Armah, 22 ans, Ghana : fondateur de PopKing Ghana, une entreprise qui vend du pop-corn frais en plusieurs saveurs à des vendeurs au Ghana.

Adjei Nyamekye, 17 ans, Ghana : fondateur de Mosquito Trapping and Emergency LED Bulbs, une initiative qui vend des ampoules de pointe qui fournissent 12 heures d’électricité de secours en cas de panne de courant et qui piègent les moustiques.

Wilfred Chege, 20 ans, Kenya : co-fondateur de Shulemall Limited, une plateforme de commerce électronique qui vend des uniformes, des livres scolaires, de la papeterie, etc. aux élèves des internats.

Abdelouahab Toukkart, 22ans, Maroc : fondateur d’Isla Pack, une entreprise qui transforme le papier industriel usagé en boîtes et emballages pour articles de confiserie.

Mahlatse Matlakana, 22 ans, Afrique du Sud : fondatrice de Wozilex, une entreprise agroalimentaire qui produit et vend des légumes.

Abdul Dumbuya, 21 ans, Sierra Leone : co-fondateur d’une entreprise sociale qui produit du gingembre brut et le transforme en poudre de gingembre. L’entreprise sociale utilise 25 % de ses revenus générés pour soutenir des programmes éducatifs.

Saly Sarr, 22 ans, Sénégal : fondateur de SallyMaa, une marque de mode qui conçoit et fabrique des accessoires en cuir tels que des talons et des sandales pour les femmes de tous âges.

Frida Agbor-Ebai Nenembou, 20 ans, Cameroun : fondatrice de Supreme Sparkle, une entreprise aux multiples facettes qui propose des services de couture, de salon et de spa.

Jonathan Paul Katumba, 22 ans, Ouganda : fondateur de Minute5, un service de livraison d’épicerie en ligne axé sur les produits agricoles frais. Minute5 s’approvisionne en fruits, légumes et d’autres produits frais auprès de petits exploitants agricoles, puis les livre aux consommateurs et aux entreprises.

Alaa Moatamed, 21 ans, Égypte : co-fondatrice de Presto, l’une des principales plateformes de gestion des livraisons en Égypte. L’entreprise permet aux propriétaires d’entreprises de fournir un service de livraison abordable et pratique à leurs clients.

Hamidu Biha, 22 ans, Ouganda : fondateur de Biha Eco Venture, une entreprise de recyclage innovante qui utilise les coquilles d’œufs de volaille pour fabriquer divers produits écologiques, notamment du charbon écologique et des tuiles écologiques.

David Denis, 22 ans, Tanzanie : fondateur de Cutoff Recycle, une entreprise de recyclage des déchets de cheveux humains basée en Tanzanie.

Matina Razafimahefa, 22 ans, Madagascar: fondatrice d’une entreprise innovante EdTech basée à Madagascar. L’entreprise fournit, forme et prépare de jeunes Africains hautement qualifiés dans le domaine des compétences numériques spécifiques à l’industrie.

Ijeje Hephzibah, 20 ans, Nigéria : Co-fondatrice de Recyclift, une société de recyclage basée au Nigéria, dont l’activité se concentre uniquement sur le recyclage des bouteilles en plastique et des bouchons de bouteilles en plastique.

Suivez les dernières nouvelles sur notre site web et sur les réseaux sociaux à @anzishaprize.

Distribué par APO Group pour Anzisha Prize

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here