SIT-IN DEVANT LA MAIRIE DE GUEDIAWAYE- Artistes et acteurs culturels annoncent une plainte contre Aliou Sall à l’Ofnac

0
247

Le Collectif des artistes et acteurs culturels de Guédiawaye a manifesté sa colère, hier, devant la mairie de ville.  Il a annoncé une plainte devant l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) contre Aliou Sall, pour dénoncer une gestion entachée d’irrégularités et de détournement d’objectif.

La gestion de la culture par Aliou Sall à Guédiawaye est entachée d’irrégularités et de détournement d’objectif. C’est l’avis du Collectif des artistes et acteurs culturels de Guédiawaye. Très en colère, ils ont tenu, hier, un sit-in devant leur mairie, pour se faire entendre. Ce, après de nombreuses interpellations à travers des correspondances. ‘’Nos nombreux questionnements et interrogations restent toujours sans réponse’’, disent-ils. ‘’La culture souffre à Guédiawaye’’ ; ‘’Pour un audit des fonds de la culture’’. Tels sont, entre autres, des messages qu’on pouvait lire sur les pancartes brandies lors de la manifestation.

Ces artistes et acteurs culturels de Guédiawaye demande que lumière soit faite sur les subventions qui seraient distribuées ‘’n’importe comment’’. ‘’En 2017, il y a eu une enveloppe de 8 millions 500 mille francs CFA qui est dégagée par la mairie pour subventionner les acteurs culturels. Mais le drame est que ces subventions ont été versées sur le compte d’une association qui devait, a-t-on prétexté, organiser un programme fictif, car il n’a jamais existé et qui n’existera jamais’’, fustigent-ils.

Ces artistes affirment que cette association, dès réception de l’argent, l’a redonné à des collaborateurs du maire qui ont remis à l’association 2 millions de francs CFA. Le reste, assure-t-il, a été distribué aux membres de trois syndicats qui sont à la mairie et qui n’ont rien à voir avec la culture. D’après le coordonnateur du Collectif des artistes et acteurs culturels de Guédiawaye, Pape Meissa Guèye, ‘’il n’y a pas eu de bilan. On ne sait pas à qui on a donné l’argent, ni ce qui reste de la somme. Cet argent a été très mal géré. C’est une faute grave de la part du maire’’, regrette-il.

‘’Les gens veulent nous décourager en nous disant qu’avec Aliou Sall, nous allons perdre notre temps’’

En outre, en 2018, le conseil municipal avait décidé de dédier une enveloppe de 16 millions au financement des activités culturelles. Et le 23 juin de la même période, le maire Aliou Sall avait convié la presse et certains acteurs culturels à une conférence de presse pour lancer officiellement le festival international de Guédiawaye ‘’Cultures et musiques ethniques’’ pour les 6 et 7 octobre 2018. Mais malgré cette annonce en grande pompe, ‘’des années se sont passées et il n’y a pas eu l’ombre d’un festival, encore moins d’informations liées à l’annulation ou au report de cette manifestation’’, déplore le porte-parole du jour.

‘’Nul ne peut donner une information par rapport à cet argent. On n’a pas vu une délibération du conseil municipal réaffectant cette somme dans une autre rubrique. Bref, on n’a eu aucune nouvelle. Il y a également énormément de fonds de dotation que la culture ne voit jamais’’, a-t-il ajouté.

Compte tenu de tout cela, le Collectif des artistes et acteurs culturels de Guédiawaye annonce une plainte contre le maire Aliou Sall devant l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac).  ‘’Nous avons déjà écrit la plainte que nous allons déposer, au plus tard, vendredi. Je pense que c’est un moyen efficace pour contrecarrer ce qu’est en train de faire Aliou Sall. Nous l’avons fait au niveau de la commune de Sam Notaire et le maire a été épinglé et des conseillers municipaux étaient même obligés d’aller rembourser au niveau du Trésor l’argent qu’ils avaient pris’’, a dit M. Guèye. ‘’Souvent, les gens veulent nous décourager en nous disant qu’avec Aliou Sall, nous allons perdre notre temps. Peu importe. L’essentiel, c’est de poser l’acte. Que cela aboutisse ou pas, nous avons eu le courage de dénoncer les dérives, la gestion abracadabrante incohérente et hasardeuse d’Aliou Sall en matière de culture’’, a-t-il ajouté.

‘’Depuis l’arrivée d’Aliou Sall à la tête de la ville de Guédiawaye, nous avons constaté que la culture ne fait pas partie de ses priorités. Le réflexe qu’il avait eu avant les élections en discutant avec les acteurs culturels tout comme ses nombreuses promesses pour faire de Guédiawaye une ville culturelle, ne s’est jamais matérialisé’’, relèvent les protestataires. Non sans rappeler que la loi du 22 mars 2016 faisait de la culture une compétence transférée, l’Acte 3 de la décentralisation est venue renforcer cela. ‘’La culture doit, par cette occasion, attirer l’attention des autorités locales pour une meilleure prise en compte’’, a plaidé M. Guèye.

BABACAR SY SEYE

ENQUETEPLUS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here