DIOURBEL – CRD SUR LE MOIS DU CONSOMMER LOCAL – Les acteurs auditent la stratégie du produire et du consommer local

0
137
Un comité régional de développement sur le «Mois du consommer local» a réuni les différents acteurs de développement de la région de Diourbel. Cette rencontre préparatoire permet aux différents acteurs d’identifier et de valoriser les différentes opportunités de la  région de Diourbel en matière de production agricole, industrielle, culturelle et artisanale.
La rencontre préparatoire sur le «  Mois du consommer local »,  prévu au mois de décembre prochain, a permis aux différents acteurs d’échanger sur les différentes activités retenues afin de faire de ce concept une réalité dans le pays. Il s’agit d’une initiative du Ministère du Commerce et des petites et moyennes entreprises qui vise à promouvoir la stratégie de produire et de consommer local.

Seydina Aboubackry Ndiaye, le Directeur des Petites et moyennes entreprises explique : «le Mois du consommer local, c’est un évènement majeur que le Ministère  en charge du commerce et des Pme compte organiser au mois de décembre  pour une mobilisation nationale  autour du consommer local. C’est une réponse que le ministère du Commerce et des Pme compte apporter à une directive  du chef de l’Etat demandant à tous les ministres impliques de tout mettre en œuvre  pour que l’ancrage  de la doctrine du produire et du consommer local soit une réalité  ».

Et de poursuivre : « ce sera un moment de faire connaitre   le savoir faire   national et les secteurs d’activités, qu’il s’agisse du secteur de l’agriculture dans le secteur de la transformation. Ce sera également un moment d’échange car il y aura beaucoup de panels sur le thème principal qui est Produire et consommer local, enjeux, défis et perspectives. Nous voulons donner l’opportunité aux acteurs de partager les difficultés et d’exprimer les besoins  ».

Et de rappeler que «  il y a beaucoup de choses qui se font au Sénégal et qui sont ignorés par les consommateurs sénégalais. «  Il y a beaucoup de choses qui se font dans ce pays  surtout dans  le domaine de la culture, du tourisme et de l’artisanat sans oublier le secteur du numérique » avant d’ajouter que « la  crise Covid a révélé le génie créateur  sénégalais. Les jeunes ont développé des plateformes et ont développé des applications pour régler les problèmes de distanciation. Aujourd’hui, notre  expertise s’exporte dans la sous-région  ». Les acteurs locaux ont déploré les problèmes de qualité et de conservation de certains produits locaux. Ce qui oblige certains consommateurs à se tourner vers les produits importes .

Sur ce plan, le Directeur des Petites et moyennes entreprises rassure  : « dans certains marchés de l’Union européenne ou du marché américain, vous y trouvez des céréales sénégalais  transformés, des jus de fruits, des confitures made in Sénégal. Ces Pme qui ont réussi à exporter dans ces marchés ont bénéficié de l’appui de l’Etat. Cinq pôles ont été homologués par le comité national. L’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives Babacar Moundor Ndiaye qui présidait cette réunion préparatoire du mois de consommer local a indiqué l’urgence de chaque pays d’être autosuffisant du fait de la crise sanitaire mondiale. « C’est dans ce contexte que le Président de la République invite tous les acteurs à rendre ce concept beaucoup plus concret. Un pays autosuffisant ne fait que renforcer sa souveraineté », a-t-il soutenu avant d’ajouter que l’Etat fait beaucoup d’efforts pour accompagner les producteurs locaux. « Il y a tout un tas de formations qui sont en train d’être déroulées pour permettre aux producteurs de mettre sur le marché des produits de qualité. Il faut que la production soit de qualité. Il faut qu’on aille vers la labélisation des produits ».

ADAMA NDIAYE

SUDONLINE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here