Série : Premier ministre, une fonction aux allures de phénix au Sénégal (3/5)

0
264
Après avoir été élu Président de la République pour la deuxième fois consécutive par les Sénégalais, Macky Sall avait exprimé sa volonté de supprimer le poste de Premier ministre, le 6 avril 2019. Un mois plus tard, l’Assemblée nationale adopte un projet de loi élaboré en Conseil des ministres, en vue de matérialiser cette volonté. Le projet de loi a été promulgué par le président Sall, le 14 mai 2019. Nous vous proposons une série consacrée aux personnes qui ont incarné une fonction plusieurs fois supprimée puis reconduite au Sénégal. Pour le troisième épisode, le focus est mis sur Mamadou Lamine Loum et Mame Madior Boye.

Mamadou Lamine Loum , «un économiste rigoureux»

Mamadou Lamine Loum est né le 03 février 1952 à Mboss. Il a été Premier ministre du Sénégal du 03 juillet 1998 au 31 mars 2000.  Diplômé de la Faculté de droit de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) et de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), il est devenu inspecteur au Trésor en 1977, puis trésorier général du Sénégal en 1984. Il a été Directeur général du Trésor de 1991 à 1993, ensuite ministre délégué au budget, sous la direction du ministre des finances, de juin 1993 à janvier 1998. Considéré comme «un économiste rigoureux», il négocie avec succès le rééchelonnement de la dette du Sénégal avec le Club de Paris. Il a été nommé ministre des Finances et de l’Économie en janvier 1998, occupant ce poste pendant six mois jusqu’à ce qu’il soit nommé Premier ministre.

Mame Madior Boye, la discrétion et l’efficacité

Mame Madior Boye est née le 07 décembre 1940 à Saint Louis. Elle a occupé la fonction de Premier ministre du 03 mars 2001 au 04 novembre 2002. Elle est la première femme à avoir occupé le poste de chef de gouvernement au Sénégal. Mame Madior Boye a grandi dans une famille entièrement dévouée aux métiers de la justice. Son père fut greffier, puis huissier, et ses trois frères ont tous fait carrière dans le droit. Mère de famille discrète, cette magistrat a toujours inspiré admiration et respect.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here