Le patron de Twitter défend ses nouvelles règles et dément une “censure” de Trump

0
115

À nouveau convoqué par des sénateurs américains, Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, prévoit de leur dire mardi que le réseau social n’a pas modéré les messages pendant l’élection en fonction de préjugés contre les conservateurs, contrairement à ce qu’affirment de nombreux républicains.

“A l’approche des scrutins de 2020, nous avons amélioré nos règles de façon significative pour protéger l’intégrité des élections”, compte déclarer le patron dans ses propos préliminaires, d’après des extraits obtenus par l’AFP. “Nous avons ajouté des notifications pour donner du contexte et limiter le risque de désinformation nuisible aux élections (…) parce que le public voulait que nous prenions ces mesures”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here