Protection de données:  Les Tic pour moderniser les systèmes statistiques nationaux

0
136

Lors de la célébration, hier, de la Journée africaine de la statistique, le directeur général de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), Babacar Ndir, a insisté sur la nécessité de miser sur les technologies de l’information et de la communication pour moderniser les systèmes statistiques nationaux.

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) a célébré, hier, la Journée africaine de la statistique autour du thème : « Moderniser les systèmes statistiques nationaux pour fournir des données et des statistiques en vue de soutenir la paix et le développement durable en Afrique ». Son directeur général, Babacar Ndir, est parti du constat que la pandémie de la Covid-19 a révélé les faiblesses de nombreux systèmes statistiques, y compris les limites de la collecte traditionnelle de données statistiques mais aussi la pertinence de certains concepts et méthodes. Selon lui, les Gouvernements mettent en œuvre diverses stratégies pour contenir la pandémie qui, dans beaucoup de cas, a mis à rude épreuve la disponibilité et l’accessibilité en temps opportun des données et des statistiques de qualité nécessaires pour éclairer les prises de décision.

À ce propos, il a soutenu que les systèmes statistiques nationaux doivent se moderniser en utilisant les nouvelles technologies pour être efficaces en toutes circonstances. Cela, en vue de fournir des données et des statistiques pour soutenir le développement durable et la coexistence pacifique en Afrique.

Citant un rapport de la Commission économique pour l’Afrique sur les progrès accomplis dans la réalisation des Objectifs de développement durable (Odd) et la disponibilité des données en Afrique, il a relevé que le continent a globalement régressé en ce qui concerne l’Odd 16, à savoir « Paix, justice et institutions efficaces ». D’après le Dg de l’Ansd, peu de pays disposaient de données suffisantes pour procéder à des analyses approfondies des réalisations. En outre, il n’y a pas de données sur de nombreux indicateurs connexes pour les pays africains. À son avis, parmi les principales raisons de l’absence d’une publication régulière de telles statistiques à l’échelle nationale, figurent le manque de financement, le faible niveau de soutien politique pour la production de statistiques sur la gouvernance et l’insuffisance des capacités institutionnelles.

Toutefois, M. Ndir a rassuré que le Sénégal, avec sa 3ème Stratégie nationale de développement de la statistique qu’il vient de valider, dispose d’un cadre solide et d’un plan d’action pour renforcer sa capacité statistique afin de répondre aux besoins en données actuelles et à venir. S’agissant des enjeux, le Dg de l’Ansd a évoqué l’organisation et la coordination du Système national de la statistique, l’amélioration de l’environnement institutionnel, la maitrise et le développement des processus statistiques ainsi que l’exhaustivité et la qualité des statistiques.

Abdou DIAW

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here