Afghanistan: plusieurs explosions endeuillent le centre de Kaboul

0
159

Une série de fortes explosions ont été entendues dans le centre de Kaboul samedi 21 novembre près de la Zone verte où se trouvent ambassades et compagnies internationales

À Kaboul, des alarmes ont retenti ce samedi du côté des ambassades et des entreprises dans et autour de la Zone verte, un quartier fortifié qui abrite des dizaines de compagnies internationales et leurs employés.

Au moins huit morts

« Vers 8h40 ce matin, les terroristes ont tiré 23 roquettes sur la ville de Kaboul. Selon les informations initiales, huit personnes ont été tuées et 31 autres blessées », a déclaré le porte-parole du ministre de l’Interieur Tariq Arian.

Des informations confirmées par le porte-parole de la police de la capitale afghane, Ferdaws Faramarz, alors que les explosions se sont produites dans des zones densément peuplées de la capitale afghane.

Des photos circulaient sur les réseaux sociaux montrant apparemment des trous occasionnés par des roquettes dans plusieurs bâtiments.

« Nous ne tirons pas à l’aveugle sur des lieux publics »

Aucune revendication n’a pour l’heure été émise, mais des responsables afghans ont accusé les talibans. Zabihullah Mujahid, porte-parole des insurgés, a cependant déclaré que l’attaque n’avait « rien à voir » avec le groupe. « Nous ne tirons pas à l’aveugle sur des lieux publics », a-t-il ajouté.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré que deux petites explosions de « bombe collante » avaient été signalées plus tôt samedi matin, dont une qui a frappé une voiture de police, tuant un policier et en blessant trois autres.

Pompeo à Doha avec les négociateurs des talibans et du gouvernement

Ces explosions surviennent alors que des rencontres sont prévues ce samedi à Doha entre le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et les négociateurs des talibans et du gouvernement afghan, qu’il doit voir séparément. Des pourparlers de paix se tiennent depuis septembre dans la capitale du Qatar, mais peu d’avancées sont à signaler.

Une vague de violence secoue l’Afghanistan depuis des mois. Les talibans se sont pourtant engagés à ne pas attaquer les zones urbaines aux termes d’un accord de retrait de l’armée américaine.

Au cours des six derniers mois, les talibans ont mené 53 attentats-suicides et déclenché 1 250 explosions, qui ont fait 1 210 morts et 2 500 blessés parmi les civils, a déclaré cette semaine le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Tariq Arian.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here