ARACHIDE – 600 milliards de francs attendus de cette campagne

0
198
La campagne de commercialisation de l’arachide qui a démarré ce 23 novembre, peut générer au moins 600 milliards de francs Cfa. C’est ce qu’a fait savoir le Ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, Moussa Baldé hier, mardi 24 novembre lors de la conférence de presse du gouvernement. Il informe aussi que l’Etat a décidé de taxer l’exportation des graines décortiquées à 30 francs le Kg pour permettre aux Huiliers de bien s’approvisionner.
Cette année, la production arachidière du Sénégal est estimée à 1 million 800 mille tonnes, contre 1 million 400 mille tonnes l’année dernière. La campagne de commercialisation des graines a démarré le 23 novembre et va se terminer le 25 mai 2021.
Globalement cette campagne de commercialisation peut générer au moins 600 milliards de francs Cfa. C’est du moins ce qu’a fait savoir le Ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, Moussa Baldé hier, mardi 24 novembre lors de la conférence de presse du gouvernement. «Avec un prix au producteur de 250 francs Cfa, si on valorise 1 million 800 mille tonnes, c’est 450 milliards de francs Cfa. Donc, le monde rural est assis sur 450 milliards de francs. Une production de 1 million 800 mille tonnes d’arachide correspond au moins à 3 millions de tonnes de paille d’arachide. Même si on valorise le Kg de paille d’arachide à 50 francs seulement c’est 150 milliards.Globalement, on peut dire que cette campagne peut générer au moins 600 milliards», affirme-t-il. Il rappelle que ces cinq (5) dernières années, en moyenne la collecte de l’arachide se situe entre 40 et 50 % de la production totale. Pour lui, cela veut dire que le monde rural attend récupérer des acteurs de la collecte notamment des Huiliers, exportateurs et opérateurs stockeurs de semences entre 180 milliards et 225 milliards. Par ailleurs, le Ministre   a signalé au passage que l’année dernière, l’exportation de l’arachide a permis au monde rural de s’enrichir directement de 111 milliards de francs Cfa.

UNE TAXE DE 30F LE KG SUR LES GRAINES DECORIQUEES DESTINEES A L’EXPORTATION

Pour permettre aux Huiliers de s’approvisionner correctement cette année, l’Etat a décidé de taxer l’exportation des graines décortiquées. Selon Moussa Baldé, la taxe est fixée à 30 francs le Kg décortiqué. «Si par exemple, les exportateurs arrivent à exporter 450 mille tonnes de graines décortiquées, cela veut dire que l’Etat du Sénégal va engranger 12 milliards. Ces 12 milliards devraient être utilisés pour renforcer le capital semencier de l’arachide au Sénégal et le sauvegarder pour permettre davantage de productions. Mieux, nous allons avoir un comité de suivi qui va suivre semaine par semaine les exportations», annonce-t-il.

Parlant de la campagne agricole, le Ministre a fait part que la production céréalière de Sénégal a augmenté de 38% cette année et la production des cultures industrielles a augmenté d’au moins 36%. En ce qui concerne les céréales, il indique que sur un objectif de 3 millions de tonnes, la production céréalière est estimée à 3 millions 800 mille tonnes.
Concernant le riz, le Sénégal attend une production de 1 million 450 mille tonnes, contre une production de 1 million 100 mille tonnes l’année dernière. Cela est valable dit-il, pour la pastèque, le niébé et le coton.

NDEYE AMINATA CISSE

SUDONLINE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here