Moyen-orient. Les vraies raisons de l’attentat contre un scientifique iranien

0
209
Mohsen Fakhrizadeh, qui travaillait sur le programme nucléaire, a été assassiné. Un attentat non revendiqué, mais qui viserait à gêner la future politique du nouveau président élu des États-Unis, Joe Biden. Israël est montré du doigt.

Chef du département recherche et innovation du ministère iranien de la Défense, Mohsen Fakhrizadeh a été tué vendredi, dans les environs de Téhéran. Il a été pris pour cible par plusieurs assaillants qui ont précipité sur sa voiture leur véhicule chargé d’explosifs. Si l’attentat n’a pas été revendiqué, tous les regards se portent sur Israël, qui n’a jamais caché sa volonté d’éliminer tous les scientifiques iraniens participant au programme de la République islamique.

C’est en tout cas l’avis des autorités iraniennes. « La nation iranienne est trop intelligente pour tomber dans le piège de la conspiration mise en place par les Sionistes. Ils veulent créer le chaos, mais ils devraient savoir que nous les avons démasqués et qu’ils ne réussiront pas », a rapidement déclaré le président Hassan Rohani. De son côté, le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a plaidé pour qu’une  « suite soit donnée à ce crime et, à coup sûr, pour punir les auteurs et les responsables, et (…) pour continuer les efforts scientifiques et techniques de ce martyr dans tous les domaines où il travaillait ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here