VACCINATION – Macky Sall demande l’accélération du processus

0
141

Le chef de l’Etat ordonne l’accélération de la décentralisation des tests à diagnostic rapide, mais aussi la mise en œuvre de la stratégie nationale de vaccination des populations. Macky Sall a insisté, hier, sur la question, lors de son rendez-vous hebdomadaire avec ses ministres.

Malgré les craintes des populations, le chef de l’Etat maintient son plan de vaccination nationale. Après l’avoir annoncé avant-hier, lors de son allocution à la RTS, Macky Sall a demandé, encore hier, lors du Conseil des ministres, l’accélération du processus.

‘’Le président de la République demande, en outre, au ministre de la Santé et de l’Action sociale, en liaison avec le Comité national de gestion des épidémies (CNGE), d’accentuer les efforts de maitrise de la pandémie sur le territoire national, en renforçant le suivi des cas à domicile, en accélérant la décentralisation des tests à diagnostic rapide, mais aussi la mise en œuvre de la stratégie nationale de vaccination des populations, avec comme cibles prioritaires les personnels de santé, les forces de défense et de sécurité, et les personnes âgées de plus de 60 ans vivant avec des comorbidités’’, rapporte le communiqué de la réunion hebdomadaire du gouvernement.

Pour la mise en œuvre de ce programme, le président Sall a affirmé que les ressources financières nécessaires, à ce titre, seront mises à disposition, afin de faciliter le déploiement rapide du Plan d’introduction de la vaccination.

Il convient de souligner que cette décision du chef de l’Etat serait justifiée par le fait qu’il a constaté que la tendance actuelle de la maladie, devenue ‘’endémique au plan national’’, avec une augmentation fulgurante des contaminations, des cas sévères, des cas graves et du nombre de décès, nécessite ‘’la prise de mesures hardies’’.

Ainsi, il a rappelé avoir décrété, à compter d’hier, l’Etat d’urgence dans les régions de Dakar et Thiès, assorti d’un couvre-feu de 21 h à 5 h dans les régions concernées qui concentrent plus de 90 % des cas.

Le président de la République invite, dès lors, les membres du gouvernement à prendre, chacun en ce qui le concerne, les mesures sectorielles subséquentes. Ceci afin d’assurer, en relation avec les gouverneurs, préfets, maires et populations, ‘’l’application rigoureuse’’ de l’état d’urgence sur les territoires concernés.

Le chef de l’Etat a relevé, par ailleurs, l’impératif de faire respecter les restrictions effectives sur les rassemblements et réunions de toute nature, les déplacements et le port obligatoire du masque dans les lieux et transports publics. ‘’Le chef de l’Etat demande, dans ce contexte, aux membres du gouvernement de bannir toute cérémonie ou rassemblement inapproprié au sein des ministères et structures publiques’’, informe le communiqué.

Une mobilisation nationale prônée

Durant cette phase cruciale de la lutte contre la pandémie qui s’ouvre, Macky Sall lance un appel à la mobilisation nationale. Il s’agit, notamment, de celle des communautés que sont les notabilités religieuses et coutumières, personnels de santé, élus territoriaux (maires et présidents de conseil départemental), organisations de jeunes et de femmes, leaders d’opinion, pour une implication solidaire dans cette lutte collective contre la pandémie de la Covid-19.

Ainsi, le président Sall estime que cette ‘’bataille décisive engagée’’ pour gagner la guerre contre la pandémie de Covid-19, doit être soutenue par une sensibilisation notable des populations via une communication adaptée.

Au-delà de la gestion de la pandémie, le président de la République a aussi indiqué toute l’importance qu’il accorde à la consolidation de la résilience sanitaire et de la souveraineté alimentaire du pays. Mais également à l’accompagnement soutenu du système éducatif et de la formation professionnelle dans sa globalité. ‘’Il a, à ce propos, insisté sur l’impératif d’asseoir la valorisation optimale du capital humain national à travers la mise en œuvre efficiente d’une politique d’emploi, d’encadrement, de financement et d’insertion socio-économique des jeunes et des femmes. Le chef de l’Etat a, à ce sujet, informé le conseil qu’il présidera, dans la deuxième quinzaine, la première réunion du Conseil national pour l’insertion et l’emploi des jeunes’’, révèle le document.

Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, Macky Sall a mis l’accent, hier, sur la nécessité d’accélérer la construction et la réhabilitation des ponts et ouvrages de franchissement et à la modernisation du secteur des transports. Il a ainsi ordonné au ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement de veiller à la finalisation des travaux des ponts en cours d’édification et de réhabilitation au niveau national. Le président de la République a, dans ce cadre, signalé ‘’l’urgence d’accélérer’’ les processus de reconstruction des ponts de Baïla, Diouloulou et Katakalousse, de même que les ponts de Tobor et Emile Badiane, en service dans la région de Ziguinchor.

Le président de la République demande, dans le même élan, au gouvernement de poursuivre les efforts de modernisation des systèmes de transports routiers par l’entretien et le maintien de la qualité des réseaux routiers et autoroutiers. Mais aussi l’intensification des programmes de renouvellement du parc national de camions, le renforcement de la sécurité routière et de la régulation des contrôles routiers et la concertation permanente et le soutien aux différents acteurs des transports routiers.

Au titre de la coopération et des partenariats, il a recommandé au ministre du Développement industriel et des Petites et moyennes industries, en relation avec les ministres des Finances et de l’Economie, de prendre les dispositions nécessaires pour un démarrage effectif de la deuxième phase du parc industriel de Diamniadio.

MARIAMA DIEME

Section:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here