Chine: Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, réapparaît dans un entretien filmé

0
233

Il n’était pas apparu publiquement depuis octobre, Jack Ma est de retour ce mercredi 20 janvier en Chine. Le fondateur du géant du « e-commerce » chinois Alibaba a enregistré un message vidéo à l’occasion d’une remise de prix pour des enseignants ruraux. Tournée hier mardi 19 janvier, la vidéo a été diffusée sur les sites de certains médias.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde  – RFI

Pull et tee shirt décontractés, le menton relevé, l’œil amusé, on la reconnait bien là Jack Ma, le plus célèbre des milliardaires chinois qui avait disparu des écrans depuis près de trois mois. « Depuis cinq ans à cette date nous remettons un prix à Sanya (capitale de l’île tropicale province de Hainan au sud du pays, NDLR) pour récompenser 100 enseignants des écoles rurales en Chine » dit en substance le fondateur d’Alibaba dans cet entretien filmé de 50 secondes. « Cette année ce n’est pas possible, poursuit ce dernier, mais nous devons continuer à rendre cet hommage aux professeurs. »

Disparition médiatique

Est-ce là un message envoyé à celles et ceux qui s’inquiétaient de sa disparition médiatique, peu de temps après que ce dernier ait osé appeler ouvertement à une réforme du système financier devant un parterre de dirigeants d’entreprises et de responsables politiques chinois le 24 octobre 2020 ? Ce n’était pourtant pas la première fois que le milliardaire s’en prenait à l’économie planifiée, probablement une fois de trop aux yeux des autorités. Et l’absence du concerné aux yeux du public qui a suivi a semblé inhabituelle. Absence des plateaux télé et surtout absence de Twitter, média censuré en Chine, dont l’ancien professeur d’anglais usait régulièrement. Une « disparition » qui fait penser à celle de l’actrice Fan Bingbing, elle aussi évanouie médiatiquement pendant trois mois en 2018.

Profil bas

Le retraité Jack Ma a t-il des soucis avec le régulateur chinois ? Son groupe en tous cas, en a : entrée en Bourse suspendue à la dernière minute pour Ant, ouverture d’une enquête pour suspicion de pratiques monopolistiques, et tout laisse à penser que le roi du « e-commerce » chinois ait été contraint ces derniers mois de faire profil bas. Ce signe de vie furtif enregistré, hier mardi 20 janvier, et diffusé sur le compte de médias officiels, notamment par Tianmu News et le Global Times, doit permettre de rassurer entrepreneurs et investisseurs en Chine. En attendant que la tempête passe, ou non. « Nous nous retrouverons une fois l’épidémie terminée », conclu Jack Ma.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here