Lutte contre la grippe aviaire: du matériel de riposte au secteur avicole

0
183
La Fao et l’Usaid ont offert au Sénégal du matériel de riposte à la grippe aviaire qui s’est déclarée pour la première fois au Sénégal, il y a deux semaines, dans une ferme avicole à Pout avant d’être circonscrite. 

Le ministère de l’Élevage et des Productions animales a abrité, jeudi, une cérémonie de remise de matériel destiné à la lutte contre la grippe aviaire H5N1. Ces lots sont composés d’équipements de protection individuelle, de masques FFP3, de lunettes de protection, de couvre bottes, de gants de terrain, de gants de laboratoire et de désinfectants. Du matériel de prélèvements, constitué d’aiguilles, de tubes à essai, de pipettes et d’écouvillons, a également mis à la disposition du ministère. Le ministre Aly Saleh dit placer cet apport dans le cadre du partenariat stratégique dynamique développé entre l’Agence américaine pour le développement international (Usaid), l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et les institutions du Gouvernement. Aux noms du Président de la République, de l’ensemble du Gouvernement et des populations, il a exprimé sa « profonde gratitude » à ces deux entités pour le « soutien constant aux politiques, programmes et projets de l’État visant à améliorer les conditions de vie des populations ».  Il a souligné la haute portée sociale et économique de cet important appui et réitéré sa disponibilité à renforcer la collaboration entre son département, la Fao, l’Usaid et tous les autres partenaires du secteur de l’élevage.

La représentante de la Fao, Bintia Stephen Tchicaya, a rappelé que la présente remise fait suite à une première dotation qui a eu lieu au mois de septembre 2020. Elle a rappelé que la Fao, à travers son Centre d’urgence pour la lutte contre les maladies animales transfrontières (Ectad), a aidé le Sénégal à élaborer un plan de surveillance et un plan d’intervention d’urgence sur l’influenza aviaire hautement pathogène, à évaluer et cartographier les risques de la maladie le long de la chaine avicole, la surveillance active au niveau des zones à risques, la formation des équipes mobiles d’intervention et de réponses aux épidémies, la tenue d’exercices de simulation, en mai 2017, à Dakar et dans l’espace transfrontalier entre le Sénégal et le Mali en mai 2018. Ces exercices de simulations grandeur nature ont permis, selon le ministre, « une intervention rapide, efficace et sans hésitation de services sous la coordination des autorités administratives pour circonscrire le foyer détecté à Pout ».

Le président de l’Interprofession avicole du Sénégal (Ipas) a souligné que le secteur avicole est, aujourd’hui, en plein essor. « Recevoir des moyens de faire face au H5N1 qui apparait pour la première fois Sénégal permettra donc de protéger la filière », a-t-il déclaré.

Le premier cas de H5N1 au Sénégal est apparu dans une ferme avicole à Pout. Près de 100 000 sujets ont été incinérés pour circonscrire la maladie.

Abdoul Rahim KA

LESOLEIL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here