Coronavirus: le point sur la pandémie

0
199
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

– Vaccins : l’UE tance les fabricants –

Bénéficiaires d’investissements massifs de l’UE, les fabricants de vaccins anti-Covid “doivent maintenant tenir leurs promesses et honorer leurs obligations”, a averti mardi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, après des annonces de retards de livraisons en Europe.

Le ministre de la Santé allemand s’est déclaré favorable à une restriction des exportations de vaccins produits dans l’UE, tandis que le gouvernement britannique mettait en garde contre tout “nationalisme vaccinal”.

– Vaccins: délai et efficacité –

La deuxième injection du vaccin de Moderna peut être administrée jusqu’à six semaines après la première dans des circonstances exceptionnelles, a indiqué mardi le groupe d’experts de l’Organisation mondiale de la santé sur la vaccination.

En France, le délai entre les deux doses du vaccin Pfizer sera maintenu à “3 ou 4 semaines”, a annoncé le ministre de la Santé, en dépit de l’avis de deux autorités sanitaires qui estimaient qu’on pouvait l’allonger à six semaines.

Berlin, de son côté, a réfuté les informations de deux médias allemands, selon lesquelles le vaccin du laboratoire AstraZeneca était moins efficace pour les personnes de plus de 65 ans.

– Manifestations –

Les Pays-Bas ont connu dans la nuit de lundi à mardi une deuxième flambée de violence orchestrée par des opposants au couvre-feu, imposé depuis samedi afin de lutter contre la pandémie.

Des heurts ont aussi eu lieu à Tripoli (Liban) et Tel Aviv (Israël).

En Grèce, tous les rassemblements sont interdits pendant une semaine alors qu’une manifestation de l’extrême gauche est prévue vendredi.

– En France, “pas de précipitation” –

En l’état, “il n’y a pas de raison” de reconfiner la France, a déclaré mardi la ministre déléguée à l’Industrie, le ministre de l’Economie jugeant lui qu’il fallait éviter la “précipitation” et attendre “calmement” le résultat du couvre-feu généralisé.

Un conseil de défense sanitaire est prévu mercredi autour du chef de l’Etat, dix jours après l’instauration d’un couvre-feu à 18H00.

– Le déficit en question en Allemagne –

Le chef de la chancellerie allemande a annoncé que “le frein à l’endettement ne sera pas respecté dans les années à venir, même avec une discipline de dépenses par ailleurs stricte”. La règle interdit en temps normal au gouvernement fédéral d’emprunter plus de 0,35% de son PIB, mais des circonstances exceptionnelles l’autorisent à demander aux députés d’entériner un dépassement de ce seuil.

– Hausse du chômage britannique –

Le taux de chômage est monté à 5% au Royaume-Uni pour les trois mois achevés fin novembre contre 4,9% à fin octobre dans la foulée de mesures de lutte contre la pandémie, selon l’Office national des statistiques (ONS). C’est 1,2% de plus qu’un an auparavant et le plus haut niveau depuis mars 2016, d’après le cabinet EY Items Club.

– 2,14 millions de morts –

La pandémie a fait au moins 2.140.687 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 11h00 GMT.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 421.134 décès, suivis par le Brésil (217.664), l’Inde (153.587), le Mexique (150.273), et le Royaume-Uni (98.531).

L’Indonésie a dépassé le cap du million de cas.

Le nombre de victimes à l’échelle mondiale est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé.

burs-jba/ber/ial/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here