UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP – Le Collectif des amicales regrette la visite de Sonko

0
157
La visite d’Ousmane Sonko au campus social de l’université Cheikh Anta Diop, ne plait pas au Collectif des amicales de l’Ucad. Au cours d’une conférence de presse, hier, les porte-parole ont fait savoir que l’université n’est pas un lieu pour faire de la politique.

 

Le Collectif des amicales des étudiants de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar n’a pas apprécié la visite d’Ousmane Sonko, jeudi dernier, au campus. En conférence de presse, hier, au campus, les porte-parole du collectif ont tenu à rappeler que l’espace universitaire n’est pas un lieu pour faire de la politique.

Steven Dam Sène, un d’entre eux, a souligné que les combats politiques doivent se régler au niveau des champs politiques. ‘’Nous sommes dans un temple du savoir. Ces politiciens, s’ils ont des problèmes à régler, ils n’ont qu’à aller au niveau de la place de la Nation et laisser l’université tranquille’’, soutient-il.

Ce membre du Collectif des amicales voit, à travers cette visite de Sonko, une intention politique. ‘’Ce qui a été observé hier (jeudi), c’est que des hommes politiques, à l’image d’Ousmane Sonko, sont venus au niveau de l’espace universitaire pour inviter les étudiants à intégrer des mouvements de masse’’.

En outre, il a fait savoir à ses camarades étudiants que, quelles que soient leurs diversités politiques, ils doivent comprendre que ce qui les unit est plus fort que ce qui les désunit. ‘’Nous devons prendre nos intérêts en considération et comprendre que les politiques ne sont là que pour leurs intérêts. Nous, c’est pour étudier que nous sommes là ; nous ne devons pas perdre cela de vue’’, ajoute-t-il.

Tidiane Cissokho, un autre des porte-parole du jour et membre du Collectif des amicales des étudiants de l’Ucad, de son coté, soutient que si le leader du Pastef souhaite, à l’avenir, accéder au campus, il doit le faire en respectant leur espace. ‘’Il ne doit pas venir y semer la zizanie. C’est son droit, continue-t-il, de venir au campus, mais il doit se conformer au règlement en place. Il devait éviter de provoquer un rassemblement qui favorise la propagation du coronavirus’’.

‘’Une visite qui sabote les efforts de lutte contre la Covid-19’’

La présence du leader du Pastef/Les patriotes ayant provoqué une marée humaine au sein du campus, est l’une des raisons qui a fait réagir ce collectif. Ainsi, de l’avis des deux porte-parole, Steven Dam Sène et Tidiane Cissokho, cette visite d’Ousmane Sonko a ‘’saboté les efforts qu’autorités et étudiants ont fournis pour la lutte contre la Covid-19 au campus’’.

Par conséquent, Steven Dam Sène a demandé à ses camarades étudiants de ne plus permettre de tels rassemblements au campus. Puisque, pour lui, ils ont fourni beaucoup d’efforts dans le cadre de la lutte contre la pandémie et, en aucun cas, ils ne doivent permettre que des rassemblements, d’ordre politique, viennent détruire tous ces efforts.

Un avis que partage son collègue Tidiane Cissokho. Ce dernier, pour sa part, soutient que depuis la reprise des cours à l’université, ils sont descendus sur le terrain pour sensibiliser leurs camarades, afin qu’ils adoptent les mesures barrières au campus. Donc, tout rassemblement qui s’y tient tend à anéantir les efforts consentis dans cette lutte. Il ajoute que toute personne dont la présence au campus peut provoquer un rassemblement doit y accéder de manière responsable.

IBRAHIMA MINTHE (STAGIAIRE)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here