20 C
Dakar,sn
Thursday, April 15, 2021
Accueil Actualités Désaccord sur la date des Locales – LE FRN NE DIALOGUE PLUS:...

Désaccord sur la date des Locales – LE FRN NE DIALOGUE PLUS: L’opposition suspend sa participation

0
180
Le Front de résistance nationale a décidé de suspendre sa participation au dialogue politique. Ce cadre unitaire de l’opposition, qui milite pour des Locales en décembre 2021, n’a pu s’accorder avec la majorité qui tient à février 2022.

 

C’était quand même prévisible qu’il y ait un blocage des concertations politiques. Le Front de résistance nationale (frn) a décidé de suspendre sa participation aux travaux de la Commission politique du Dialogue national «jusqu’à nouvel ordre». Dans un communiqué publié hier, la plateforme de l’opposition souligne que le Pôle de la majorité «mis en minorité» par les pôles de l’opposition, des non-alignés et de la Société civile lors de la dernière réunion de la Commission politique, est en train de «s’arc-bouter sur sa décision unilatérale de faire tenir les élections locales au courant de l’année 2022». Et cela, insistent Moctar Sourang et ses camarades, en dépit de «l’argumentation technique et scientifique qui lui a été servie, montrant clairement et nettement la possibilité d’organiser ce scrutin, au plus tard en décembre 2021».

 

Le Frn est, en effet, convaincu «qu’un tel dessein de la Majorité ne manquera pas, indubitablement, de bouleverser davantage le calendrier électoral déjà bien mis en mal, dans un contexte de recul net de la démocratie dans notre pays». Même s’il ne le précise pas, le Front a déjà exprimé ses craintes de voir les Locales être couplées aux Législatives qui, elles aussi, doivent se tenir en 2022. Sur Rfm, le coordonnateur du Frn est allé plus loin. «On ne peut pas dialoguer depuis un an et à chaque fois qu’il s’agit de prendre des décisions majeures, la majorité, de manière unilatérale, ne tient pas compte des positions des différents pôles. Si notre présence ne sert absolument à rien quand il faut prendre des décisions, on n’a rien à faire là-bas», a ajouté Moctar Sourang.

 

A sa suite, Benoît Sambou, «surpris» par cette décision, voit plutôt des gens qui font dans le «faux fuyant», la «manipulation», qui «ne sont pas honnêtes» et qui «ne disent pas la vérité aux Sénégalais». Selon le représentant de la majorité, Sourang et Cie, qui veulent «jouer sur le nombre de jours dévolus à l’évaluation», savent que les phases du processus sont «incompressibles et non escamotables». Le projet de loi portant report des élections territoriales et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux devant être examiné ce vendredi proposerait la tenue des Locales au plus tard le 27 février 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here