LES ACTEURS CULTURELS PLANCHENT SUR LES RÉGIMES DE PROTECTION SOCIALE

0
120
Dakar,  (APS) – Le Directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Communication, Demba Faye a présidé, mercredi, un atelier de partage et de réflexion avec les acteurs culturels sur les régimes de protection sociale.
La rencontre a porté sur ’’des objectifs stratégiques et plans d’actions’’ pour la mise en œuvre de la création d’un régime de protection et de sécurité sociale des artistes annoncée par la loi.
’’Les contributions et réflexions permettront d’éclairer par anticipation la mise en œuvre de cette loi, une fois promulguée’’, a souligné Demba Faye.
Elles constituent autant d’atouts, selon lui, qui permettront au ministère de la Culture et de la Communication ’’de baliser la voie pour la promotion et la valorisation de l’économie culturelle et créative’’, a t-il ajouté.
’’Quatre arrêtés et un décret doivent être pris’’, a indiqué la directrice des Arts Khoudia Diagne.

Elle a justifié la tenue de cet atelier par les difficultés rencontrées dans l’élaboration du décret concernant la sécurité sociale des acteurs culturels.

La rencontre vise à recueillir les informations nécessaires afin de bâtir le régime de protection sociale adéquat pour les artistes et autres professionnels de la culture.
Directeur des prestations de l’Ipress, Pape Cheikh Seck a recommandé ’’une structuration des organisations culturelles et des études démographiques et financières’’ pour assoir un système de protection sociale.
’’Les acteurs culturels sont des indépendants en général, ce sont des gens qui ont contribué à la stabilisation sociale de notre pays, mais qui au terme de leur carrière sont dépourvus de pensions de retraite’’, constate-t-il.
Il estime que pour corriger cela, ‘’il faut des études du secteur’’.
’’Mettre en place un système de protection sociale. Il faut le faire en pensant à son financement qui doit être soutenable et pérenne dans le temps, mais aussi penser à ce que les prestations soient attractives, voulues et souhaitées par les acteurs’’, a t-il souligné.
Le directeur des prestations de l’Ipress se réjouit de la volonté politique exprimée par les autorités du pays prévoyant d’étendre la couverture sociale au secteur des travailleurs non-salariés tels que les artistes.
Le directeur des prestations familiales et sociales de la Caisse de sécurité sociale Ibrahima Seck a insisté quant à lui sur l’urgence d’agir pour assurer une protection aux artistes afin que ’’ce qui s’est passé pendant la Covid-19 où les professionnels de la culture ont été largement éprouvés ne se répète plus’’.
Une série d’ateliers sera organisée par la direction des arts d’ici six mois pour l’élaboration des décrets d’application de la loi sur le statut de l’artiste et les professionnels de la culture adopté par l’Assemblée nationale le 30 décembre 2020.
AKS/OID

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here