EN DÉSACCORD AVEC LA TUTELLE SUR LA QUESTION DES BOURSES EN ANNÉE DE MASTER – Les étudiants de l’Ugb décrètent 72h de grève et de “Jst”

0
170
La Coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (CESL) a décrété hier, lundi 26 avril, 72 heures de cessation de toute activité pédagogique et
72 heures de journées sans tickets ou “jst”. A l’origine de ce mot d’ordre de grève, la question de la bourse qui, selon ces étudiants de Sanar, devrait être octroyée à tout étudiant valablement sélectionné en année de Master et remplissant les conditions d’attribution de ladite bourse. Un ultimatum d’une semaine est ainsi donné au Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour une résolution définitive de cette question.
L e Président de Séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL) se veut clair sur la question de la bourse devant être octroyée aux étudiants en année de Master 1. “Notre Coordination refuse et s’oppose avec un niet catégorique à la décision de la tutelle d’octroyer la bourse par quota à ces étudiants”, a fait savoir Sambarou Kandé. Ce qui explique d’ailleurs ce mot d’ordre de grève de 72 heures de cessation de toute activité pédagogique et 72 heures de journées sans tickets décrété lundi et qui fait suite à leur assemblée générale extraordinaire tenue le dimanche 25 avril au sein du campus pédagogique.

“La Coordination des étudiants de Saint-Louis exige l’octroi de la bourse à tout étudiant valablement sélectionné en Master et remplissant les conditions d’attribution de la bourse. Elle donne à cet effet un ultimatum d’une semaine au Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour une résolution définitive de cette question de la bourse”, a martelé Sambarou Kandé.

Le Président de Séance de la CESL de regretter aujourd’hui le silence notoire des autorités. Selon toujours ces pensionnaires de Sanar, le Ministre Cheikh Oumar Hanne ne veut pas la paix dans les universités du Sénégal. “C’est un mouvement qui prend une envergure nationale car en plus de l’UGB, l’Université Alioune Diop de Bambey et l’Université de Thiès sont également dans la même danse. Et nous tenons la tutelle pour responsable de tout ce qui adviendra dans ces différentes universités du pays ».

YVES TENDENG

SUDONLINE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here