Commémorations de 1945 en Russie: Poutine joue la carte de la confrontation avec l’Occident

0
187

En Russie, le traditionnel défilé militaire pour célébrer tous les ans la victoire sur l’Allemagne nazie a eu lieu ce 9 mai. Tout aussi traditionnel depuis son arrivée au pouvoir, le discours de Vladimir Poutine au pied du Kremlim s’est voulu très martial dans un contexte de vive tension géopolitique avec les pays occidentaux

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Le drapeau russe, suivi du drapeau soviétique pour célébrer la victoire contre le nazisme. Plus de 12 000 soldats, et des dizaines de blindés et de missiles ont défilé sur les pavés de la Place Rouge ce dimanche, juste devant le mausolée de Lénine, les vétérans, les officiels, et le président russe.

Dans son discours, Vladimir Poutine s’est engagé à défendre les intérêts de la Russie et dénonce ce qu’il considère comme le retour dans le monde, de l’idéologie nazie. « Malheureusement ceux qui sont obsédés par cette idéologie tentent à nouveau de s’en servir. Pas seulement des radicaux ou des groupes terroristes. Aujourd’hui, nous voyons des tentatives de réécrire l’histoire, de justifier les actes des criminels, qui ont sur leurs mains le sang de centaines de milliers de civils, a lancé le président russe. Notre peuple ne sait que trop bien où cela mène. Chacune de nos familles garde précieusement le souvenir de ceux qui ont remporté la victoire ».

Vladimir Poutine dénonce chez certains pays européens, ce qu’il estime être de la complaisance vis-à-vis des nostalgiques de l’Allemagne nazie. Le président russe fustige également le révisionnisme historique, qui serait à l’œuvre parmi les pays occidentaux, accusés de minimiser le rôle joué par l’Union soviétique durant la Seconde Guerre mondiale.

Une façon pour le président russe d’exalter le souvenir de ce conflit auprès de la population, tout en jouant la carte de la confrontation avec l’Occident

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here