Chantiers de l’université Amadou Makhtar Mbow (UAM) – Cheikh Oumar Hann accuse

0
203

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a identifié un des responsables du retard observé dans la livraison des chantiers de l’université Amadou Makhtar Mbow (UAM), deuxième université de Dakar. Invité de l’émission ‘’Jury du dimanche’’ sur iRadio, Cheikh Oumar Hann accuse, par des propos à peine voilés, son prédécesseur Mary Teuw Niane d’avoir entrepris des initiatives sans en informer sa hiérarchie. ‘’Dans la gestion de ce chantier, il y a eu un dysfonctionnement au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur. Ce n’est pas de la responsabilité du gouvernement.

Sur beaucoup d’orientations, quand je suis arrivé sur place, c’est moi qui les ai mises sur la table du gouvernement’’, a-t-il confessé sur le déroulement de ce projet. La deuxième université de Dakar a été créée par le décret n°2012-1474 du 24 décembre 2012. Ce projet est logé au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et piloté sous l’autorité du ministre de tutelle, par un comité de pilotage (arrêté n° 764 du 1er février 2013 portant mise en place du comité de pilotage de la deuxième université), un coordonnateur et une équipe de gestion. Bientôt dix ans après, les travaux de ce temple du savoir n’ont toujours pas été livrés.

…Le problème, selon Cheikh Oumar Hann, est que l’entreprise choisie pour effectuer les travaux s’est retrouvée avec des rallongements qui n’étaient pas prévus. Pour un projet géré dans les faits entre le coordonnateur des constructions de l’UAM et le ministre de l’Enseignement supérieur de l’époque. Monsieur Hann d’expliquer : ‘’Le projet, qui était de 30 milliards au début, a été redimensionné à 100 milliards. Ce qui explique les retards, mais aussi l’impossibilité pour Adama Bictogo de terminer les chantiers. Je ne défends personne, mais l’entreprise ne pouvait pas livrer les travaux. Elle a reçu 30 milliards pour un projet de 100 milliards.

Le gouvernement a sorti les 30 milliards qui ont été engagés intégralement par le ministre de l’Enseignement supérieur et les travaux ne sont pas terminés.’’ Longtemps abandonnés, les chantiers de l’université Amadou Makhtar Mbow vont reprendre, annonçait, le mois dernier, le directeur des Constructions et des Equipements du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cheikh Ahmadou Bamba Fall soutenait, déjà lors de cette visite à l’université Cheikh Anta Diop que ‘’compte-tenu de l’état du sol (sur le site de construction de l’UAM), nous sommes allés sur des fondations jusqu’à 18 m de profondeur. Tout cela n’était pas prévu ; il fallait faire un avenant pour cela. Le gouvernement a jugé nécessaire d’arrêter ce projet, de refaire tout ce qui est étude, avant de le relancer’’.

ENQUETEPLUS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here