À la Maison Blanche, la famille de George Floyd réclame des réformes dans la police

0
140
L’avocat de la famille Floyd, Benjamin Crump (au centre), avec Gianna Floyd, la fille de George, et sa mère Roxie Washington lors d’une conférence de presse après leur réception par le président américain Joe Biden à la Maison Blanche. AP – Evan Vucci

À l’occasion du premier anniversaire de la mort de George Floyd, le président américain Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris ont reçu sa famille.

Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve – RFI

Quelques minutes après sa rencontre avec Joe Biden et Kamala Harris dans le bureau ovale, Philonise Floyd, le frère de George ne cache pas sa déception sur le perron de la Maison Blanche. Le président américain avait en effet appelé le Congrès à voter la loi de réforme de la police portant le nom de son frère avant le premier anniversaire de sa mort. Mais les élus n’ont pas respecté l’échéance.

« Si vous pouvez faire une loi fédérale pour protéger un oiseau, comme l’aigle à tête blanche, alors vous pouvez faire une loi fédérale pour protéger les personnes de couleur », a lancé Philonise Floyd.

Biden confiant

Ardemment soutenu par la famille de l’Afro-Américain étouffé sous le genou de l’ex-policier Derek Chauvin, le George Floyd Justice and Policing Act vise à réduire les violences policières contre les noirs et les arrestations au faciès ou à interdire certaines techniques d’interpellation dangereuses. Surtout, il réforme « l’immunité qualifiée », cette jurisprudence qui rend très difficile toute condamnation d’un policier même en cas de bavure meurtrière.

Malgré la pression de la Maison Blanche, les républicains refusent toujours de voter. Mais les négociations continuent et Joe Biden se dit confiant de voir cette loi finir très rapidement sur son bureau pour la signer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here