Élections régionales françaises: la sécurité, un thème récurrent dans la campagne

0
153

Ce mercredi 2 juin, Valérie Pécresse, présidente sortante de la plus grande région de France, présentait son programme avec des mesures choc sur la sécurité comme la reconnaissance faciale dans les transports. Comme beaucoup de candidats, Valérie Pécresse fait campagne sur un sujet qui ne relève pourtant pas de la compétence régionale.

« Un débat sur l’utilisation de la reconnaissance faciale dans les transports en commun » pour Valérie Pécresse en Île-de-France, « un bouclier de vidéoprotection », une brigade régionale, et la suppression des aides aux parents de délinquants pour Laurent Wauquiez en Rhône-Alpes Auvergne ou encore la création d’une vice-présidence en charge de la sécurité au sein des conseils régionaux pour les candidats Rassemblement National.

La sécurité se trouve au cœur de la campagne régionale malgré l’absence de compétence de la région en la matière : pas un jour sans qu’un candidat ne dégaine ses propositions. Même la gauche s’est emparée du sujet. Candidate socialiste, Audrey Pulvar veut augmenter la présence humaine dans les transports en commun en soirée.

Une obsession sécuritaire alors que les états-majors ont les yeux rivés sur les études d’opinion à un an de la présidentielle et quelques semaines des régionales

Les Français placent la sécurité parmi leurs premières grandes préoccupations, 47 % des électeurs la mettent même en tête des principaux enjeux du scrutin régional selon l’institut Opinion Way, loin devant le développement économique ou les transports des compétences pourtant régionales. RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here