L’Espagne accueille de nouveau ses touristes

0
124

En Espagne, depuis ce matin les touristes vaccinés peuvent se rendre en Espagne sans besoin de se faire tester, il leur suffit de présenter leur certificat de vaccination complet. Pour les autres un test antigénique suffit.

L’Espagne teste ainsi le passeport vert qui permet de rentrer sur le territoire si l’on a reçu les doses de vaccin, si l’on a guéri du Covid ou avec un test de dépistage. Les touristes du monde entier peuvent donc venir en Espagne. C’est du moins le slogan utilisé par le gouvernement qui assouplit les restrictions et permet notamment aux vaccinés de venir sans test.

Mais tous n’y croyaient ce lundi à l’aéroport de Barcelone, a constaté notre correspondante Elise Gazengel, à l’image d’Irina Teumière : « J’ai fait le test par précaution mais j’ai mon QR de vaccination que j’ai présenté d’abord et comme ça a marché, je n’ai plus eu à présenter le test PCR. Je n’étais pas sûre parce que c’est le premier jour. »

Pour Roger et Christiane Steinhauser en revanche, aucun doute et beaucoup de soulagement : « Le plus grand plaisir ! On est heureux de manger des tapas au bord de la mer. »

Le couple de vaccinés profite surtout de l’occasion pour venir voir leur fils et petits-enfants… La dernière fois qu’ils étaient venus les voir remonte à mars 2020 : « J’espère que ça va nous réconcilier avec le fait de venir le plus souvent possible, comme on faisait avant ! Alors que là c’était la punition de chez la punition quoi. »

Avec ces assouplissements, l’Espagne espère surtout retrouver cette saison 70% de l’activité touristique de 2019, pour un secteur qui représente 13 % de son PIB et de ses emplois.

Les Britanniques vont manquer à l’appel

Comment les professionnels du tourisme perçoivent-ils cette nouveauté ? Notre journaliste Pauline Gleize les a sondés à Las Palmas, aux Canaries.

Les publicités pour des excursions locales constellent les murs aux côtés d’affiches pour des destinations plus lointaines. L’activité de Domingo Eugenio Gonzalez a pâti du Covid. Cette ouverture est un soulagement. « Espérons qu’ils arrivent tous très vite. On est prêt ! Je pense que oui le passeport vert va bien nous aider, parce que ça fait une différence que les gens n’aient pas à payer un test. Avec le passeport, il suffira de le présenter et tout va bien se passer. »

À une centaine de mètres de là, Sofia s’affaire dans son restaurant avec vue sur mer. « Tout ce qui se fera avec un contrôle sérieux, ce sera favorable pour nous tous parce qu’on a besoin de travailler ; et grâce au ciel, on voit la lumière au bout du tunnel. Je suis optimiste car je pense que les gens auront besoin de sortir. Je ne crois pas que ce soit comme les années d’avant Covid, mais j’espère qu’il y aura du mieux par rapport à ces derniers mois. »

Pourtant, il ne suffit pas à l’Espagne d’ouvrir ses bras aux visiteurs. Damian Pujol dirige un hôtel familial entre la plage et le port. Il s’inquiète de ne toujours pas voir les Canaries sur la liste verte du Royaume-Uni.

« Pour l’instant, nous n’avons pas vu augmenter les réservations. Le marché britannique est le plus important pour la saison estivale. S’ils maintiennent leurs restrictions, si eux ne voyagent pas, et bien l’été ne sera pas bon, ça c’est sûr. »

Londres prévoit de réviser sa liste toutes les trois semaines. Les Canaries devraient attendre les Britanniques au moins jusqu’à fin juin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here