32.5 C
Dakar,sn
Monday, August 2, 2021
Accueil Politique Mairie de Dakar : Le choix de Diouf Sarr et Alioune Ndoye...

Mairie de Dakar : Le choix de Diouf Sarr et Alioune Ndoye divise les Lébous

0
172

Membre du comité scientifique ayant préparé la rencontre de samedi à la Mosquée de la Divinité, Abdou Khadre Gaye considère que les Lébous ont été «trahis» par le Grand Serigne Abdoulaye Makhtar Diop et l’imam Alioune Moussa Samb qui ont transformé l’activité en «meeting politique». Proche du Grand Serigne, le Saltigué Mamadou Mbengue trouve que M. Gaye a tout faux.

Par Djiby DEM – C’était une Assemblée générale présentée comme une communion, une rencontre où le Peuple lébou devait rompre avec son passé. Mais le pacte de la Mosquée de la Divinité de samedi dernier n’a pas vaincu les démons de la division. Certains Lébous ayant assisté à la rencontre ne se sentent pas engagés par le soutien affiché à Abdoulaye Diouf Sarr et Alioune Ndoye pour les prochaines élections locales du 23 janvier 2022. «L’objectif de cette rencontre a été complètement dévoyé. Le comité scientifique a travaillé pendant 30 jours sur cette rencontre qui devait être une journée de communion pour la réconciliation de la grande famille léboue et la sauvegarde du patrimoine historique et culturel. Ce comité scientifique se sent trahi. Finalement, on s’est rendu compte que cette réunion était un meeting politique avec l’intronisation de candidats», a déclaré Abdou Khadre Gaye, membre du comité scientifique.

Abdou Khadre Gaye : «Ce soutien n’engage pas les Lébous»

Le président de l’Ong Emad qualifie de «malheureuses et malvenues» les déclarations du Grand Serigne Abdoulaye Makhtar Diop et de l’imam de Dakar Alioune Moussa Samb. Selon lui, il était question de parler des problèmes du foncier, d’accès à l’eau, de la pêche ou de la sauvegarde du patrimoine culturel des Lébous. «L’erreur, c’est de considérer que Dakar Plateau et Yoff constituent la communauté léboue. Non, elle va de Toubab Dialaw à Ngor. Pourquoi au sein de cette communauté on cherche à distinguer deux communes ? Pourquoi Alioune Ndoye ne déclare pas sa candidature ? C’est aux Lébous de le faire à sa place ? On n’a pas travaillé pour un meeting politique», déplore amèrement M. Gaye.

Selon ce Lébou de Dakar Plateau, l’argument que le maire de Dakar doit être issu de cette communauté ne tient pas. «Nous sommes dans une République. Il est vrai que les Lébous constituent la population autochtone de Dakar et occupent cette presqu’île depuis 5 siècles. En venant à Dakar, les Lébous avaient trouvé sur place la communauté mandingue qui s’est retirée vers la Gambie pour laisser l’espace libre à la collectivité léboue. Avant les Mandingues, 8 communautés avaient occupé cette partie de la presqu’île du Cap Vert. Il ne faut pas oublier que Dakar a été la capitale de l’Aof. Les Libano-Syriens sont venus, les Guinéens aussi. Dakar a une population arc-en-ciel qui fait sa fierté. Il est malheureux, à l’heure où on doit consolider la Nation sénégalaise, que des dignitaires tiennent de telles déclarations», s’insurge Abdou Khadre Gaye.

Saltigué Mamadou Mbengue : «Abdou Khadre Gaye ne peut pas parler au nom des Lébous»

Le président de l’Emad dit avoir «pitié du Grand Serigne de Dakar et de l’imam ratib» parce que, dit-il, «cette position ne les grandit pas». Il conclut : «Les 121 villages ont été trahis. Les Lébous ne sont pas d’accord. Ce soutien n’engage pas les Lébous. Ces déclarations n’engagent que le Grand Serigne et l’imam qui ont parlé en tant que militants.»
En réaction, le coordonnateur du comité de pilotage du Collectif des 121 villages rame à contre-courant et se dit en phase avec Abdoulaye Makhtar Diop et Alioune Moussa Samb. Saltigué Mamadou Mbengue considère que Abdou Khadre Gaye a tout faux. «Cette activité a été portée par des gens. Les leaders qui avaient initié la rencontre doivent avoir un droit de regard sur le contenu de cette résolution. Ce qui n’a pas été le cas. C’est pourquoi le Grand Serigne a mis de côté leur résolution. Abdou Khadre Gaye ne peut pas parler au nom des Lébous.»

Le Saltigué de Yoff trouve que Abdou Khadre Gaye ne peut pas parler au nom du comité scientifique. «C’était moi le leader de ce comité. Des membres dudit comité ignoraient le contenu de la résolution. On leur a confié un travail. Ils le font selon leur guise, et après ils veulent que les autorités de la communauté l’adoptent. Ce n’est pas possible», corrige M. Mbengue.

D’après lui, Abdou Khadre Gaye a des ambitions pour la mairie de Dakar Plateau. «C’est son droit de vouloir être maire. Les Lébous ne vont pas aller à Matam, Ziguin­chor ou Fatick pour être maires. Pourquoi, si les Lébous veulent la mairie de Dakar, cela devrait être un problème ?»

d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here