UCAD – Le Sudes dénonce la ‘’mal gouvernance’’ du recteur

0
150
Le recteur de l’université Cheikh Anta Diop serait à l’origine du climat délétère qui y prévaut, particulièrement à l’Institut français pour les étudiants étrangers (IFE). Ahmadou Aly Mbaye, selon le Syndicat unitaire des enseignants du Sénégal, ‘’crie, attaque et tire sur tout ce qui le contrarie’’.
Les membres du Sudes affirment que ‘’le recteur veut utiliser l’IFE comme un laboratoire d’expériences de son projet de gouvernance dictatorial et bancal de l’Ucad’’. En outre, l’autorité ferait fi des textes réglementaires quant à la gestion de l’institut. Ce que le Sudes / ESR qualifie de ‘’formes cavalières’’. ‘’Il nomme un beau jour, pour l’institut, le directeur qui lui plaît, qui lui convient, qui lui sied, comme un monarque, n’obéissant qu’à son bon plaisir.
Fi des textes. Fi des décrets et des lois. En clair, le recteur a nommé le directeur de son choix sans aucune base légale et persisté dans l’arrogance, en désignant un directeur des études dans les mêmes conditions, malgré les cris d’orfraie d’une partie du personnel enseignant et de recherche de l’IFE. Il est le principal responsable de toute cette folie’’, dénonce le syndicat qui ajoute que ‘’s’il refuse d’y mettre fin, la communauté universitaire va l’y obliger’’.
Dans sa note, le Sudes relate des agressions physiques et morales à l’encontre des professeurs Sidy Fakha Diop et Thierno Ly, les 31 mai et 8 juin 2021, par le directeur des études Birame Sène, fraîchement nommé. Les enseignants comptent se battre pour protéger leur intégrité physique et morale, et appelle la communautaire universitaire à se mobiliser.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here