Palme d’Or pour le film choc “Titane”, gros cafouillage pendant la cérémonie

0
227

La cérémonie de clôture du Festival de Cannes n’a été que cafouillages. Spike Lee n’a rien compris au déroulement de l’événement. Ou bien peut-être a-t-on oublié de lui expliquer? Le jury a, en tout cas, donné la Palme d’Or à “Titane”, le film choc, sexuel et sanglant de la Croisette.

  1. La Palme d’Or est attribuée à…

    Spike Lee a saisi sa “seconde chance” et s’est excusé d’avoir cafouillé. Il annonce: “La Palme d’Or…” À nouveau, éclats de rire dans la salle. Doria Tillier court vers lui et l’arrête. Il a oublié que Sharon Stone devait monter sur scène pour remettre l’ultime prix.

    Et enfin, il a pu lâcher le nom tant attendu: c’est “Titane”, le film choc, sexuel et sanglant, qui remporte la mise. Julia Ducorneau entre dans l’histoire de Cannes en étant la deuxième femme à être sacrée.

    “Quand j’étais petite, c’était un rituel chez nous de regarder la cérémonie de clôture avec mes parents et j’étais persuadée que tous les films primés devaient être parfaits (…)”, s’est rappelée la cinéaste. “Maintenant, je suis ici. Mon film n’est pas parfait. On dit même de lui qu’il est monstrueux. La monstruosité qui fait peur à certains et qui traverse mon travail est une force pour repousser les limites de la normalité”, a-t-elle poursuivi. “Il y a tant de beautés, d’émotions à trouver dans ce qu’on ne peut pas mettre dans une case.”

    La jeune femme a ensuite remercié le jury de reconnaitre “le besoin avide et viscéral que nous avons d’un monde plus fluide et plus inclusif, d’appeler à plus de diversité dans nos expériences au cinéma et dans nos vies et de laisser rentrer les monstres”., a-t-elle confié en larmes.

    Vincent Lindon, aux côtés de Julia, était très ému. Elle a remercié le jury d’avoir voté “pour un monde plus inclusif”. “Merci de laisser rentrer les monstres”.

    Instanews image
    © REUTERS — Julia Ducournau, réalisatrice de “Titane”, reçoit la Palme d’Or des mains de Sharon Stone.
  2. Deux “Grand Prix” au lieu d’un

    Un héros” de “Asghar Farhadi” reçoit le grand prix, ex-aequo avec “Compartiment n°6” de Juho Kuosmanen qui lui tombe dans les bras en lui disant qu’il admire son travail. “Compartiment n°6” raconte l’histoire d’une jeune finlandaise qui prend un train à Moscou pour se rendre sur un site archéologique en mer arctique. Elle est contrainte de partager son compartiment avec un inconnu. Cette cohabitation et d’improbables rencontres vont peu à peu rapprocher ces deux êtres que tout oppose.

  3. Prix de la mise en scène: “Annette” de Leos Carax

    “Annette” de Leos Carax, avec Marion Cotillard et Adam Driver, repart avec le prix de la mise en scène. Les Sparks sont venus chercher le prix pour lui.

    Instanews image
    © AP — Adam Driver, Leos Carax, Marion Cotillard
  4. Meilleur scénario: “Drive my car”

    “Drive my car” est le gagnant. Le résumé du film est le suivant: “Alors qu’il n’arrive toujours pas à se remettre d’un drame personnel, Yusuke Kafuku, acteur et metteur en scène de théâtre, accepte de monter Oncle Vania dans un festival, à Hiroshima. Il y fait la connaissance de Misaki, une jeune femme réservée qu’on lui a assignée comme chauffeure. Au fil des trajets, la sincérité croissante de leurs échanges les oblige à faire face à leur passé.”

  5. Prix d’interprétation féminine: Renate Reinsve pour “Julie (en 12 chapitres)”

    Renate Reinsve pour “Julie (en 12 chapitres)” (lisez notre critique ici) remporte la mise dans la catégorie Prix d’interprétation féminine et c’est mérité. Il s’agit de son premier grand rôle au cinéma. Elle est arrivée en larmes sur scène.

    Instanews image
    © REUTERS — Renate Reinsve
  6. Doria Tillier raconte n’importe quoi

    La maîtresse de cérémonie Doria Tillier explique comment fonctionne le vote du jury. Elle se lance dans une explication, démentie à distance par les jurés. Elle rougit: “Bon, j’ai la fausse information, je reviendrai vous expliquer ça plus tard.”

  7. Prix du jury ex-aequo

    “Le genou d’Ahed” de Nadav Lapid et “Memoria” d’Apichatpong Weerasethakul reçoivent le prix du jury ex-aequo. Le jury a d’abord annoncé “Le genou d’Ahed” et a oublié d’annoncer le film suivant. La cérémonie atteint des sommets d’amateurisme. Doria Tillier rit nerveusement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here