Auteur ou interprète, le succès d’Eric-Emmanuel Schmitt à Avignon

0
200
L’écrivain, parmi les plus populaires de France, est aussi un amoureux de la scène qu’il pratique depuis 2013. A Avignon, Eric-Emmanuel Schmitt est remonté sur les planches pour jouer dans sa propre pièce : “Madame Pylinska et le secret de Chopin”.
Article rédigé par

Ariane Combes-Savary
France Télévisions  Rédaction Culture

Il nous reçoit dans la maison qu’il loue en plein centre d’Avignon. Eric-Emmanuel Schmitt a passé son mois de juillet dans la Cité des Papes, entre la scène du Théâtre du Chêne Noir où il interprète plusieurs personnages colorés dans la pièce qu’il a lui-même écrite, Madame Pylinska et le secret de Chopin, et ce salon tranquille où il travaille à l’écriture de son prochain livre sans s’inquiéter le moins du monde d’être loin de son univers habituel.

Une sensation de paix et une lumière diffuse

“Au contraire c’est très agréable d’écrire dans des lieux différents parce que je pense qu’on a des sensations différentes, confie l’écrivain. Ici, il y a beaucoup de paix, il y a une lumière diffuse. Je suis sûr que ça transparait dans mon livre.”

 

Eric-Emmanuel Schmitt

 

Pas moins de quatre pièces à l’affiche du Off. Cette année encore, le festival d’Avignon fait la part belle aux pièces écrites par le dramaturge. Parmi lesquelles Le Visiteur au Théâtre Actuel. Comme beaucoup d’autres de ses créations, cette pièce écrite au début des années 90 et récompensée de trois Molières est devenue un classique. Il y est question de croyance en Dieu et de psychanalyse.

“Je me dis, ce jeune homme de 30 ans, il a écrit une bonne pièce mais c’est un autre, confie Eric-Emmanuel Schmitt dans son jardin. Evidemment c’est moi parce que ce sont mes soucis, mes préoccupations et mon écriture”.  

Une leçon de vie

Madame Pylinska et le secret de Chopin, parlons-enCette pièce qu’il a déjà joué sur la scène de son théâtre (le Rive Gauche à Paris) a été plébiscitée par le public d’Avignon. Cette fable tendre et comique raconte l’apprentissage du jeune Eric auprès de Madame Pylinska qui lui impose une méthode excentrique pour jouer du piano : se coucher sous l’instrument, faire des ronds dans l’eau, écouter le silence ou encore faire lentement l’amour. Au fil des cours, jouer Chopin devient une leçon de vie pour le jeune Eric.

Une vie toujours aussi remplie pour le romancier, comédien et membre de l’académie Goncourt. En juillet 2022 il prendra la direction artistique du festival de la correspondance de Grignan. Il vient de prendre la succession de Bruno Durieux au poste de président de l’association qui organise l’événement littéraire dromois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here