Incendies en Turquie: des touristes évacués à Bodrum, Erdogan critiqué

0
203

Pour le quatrième jour consécutif, les pompiers turcs combattaient ce samedi des feux de forêt dans le sud du pays, tandis que le bilan s’est alourdi à six morts et plus de 300 blessés. À Bodrum, célèbre station balnéaire, des habitants et voyageurs ayant dû être évacués de leur domicile et de leurs hôtels.

PUBLICITÉ

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Le maire d’Antalya, Muhittin Böcek, lance ce week-end un appel à l’aide : « Nous brûlons. Sauvez-nous. » Depuis qu’un premier incendie s’est déclaré en milieu de semaine dans cette province du sud de la Turquie, de nouveaux feux remplacent aussitôt ceux que les pompiers ont eu tant de mal à éteindre. Les vents violents et les températures élevées, supérieures parfois à 45 degrés, compliquent leur mission.

Des feux de forêt ont éclaté dans une trentaine de provinces, mais Antalya et sa voisine, Mugla, sont de loin les plus touchées. Alors que des habitants continuent de fuir leurs domiciles, certains incendies s’approchent dangereusement des hôtels.

À Bodrum et Marmaris, des touristes ont ainsi dû quitter leur lieu de vacances, souvent par bateau. Des enquêtes sont en cours pour déterminer l’origine des flammes.

En visite à Antalya, le président Recep Tayyip Erdogan a remercié la Russie, l’Ukraine, l’Azerbaïdjan et l’Iran, qui ont envoyé des avions et des hélicoptères. Mais le chef de l’État doit essuyer de vives critiques en provenance de l’opposition, qui s’indigne du fait que la Turquie ne dispose pas d’avions bombardiers d’eau. Et ce alors que les feux de forêt sont de plus en plus nombreux chaque année.

Samedi soir, une dizaine d’incendies restaient hors de contrôle, tandis que 91 étaient désormais maîtrisés.

Recep Tayyip Erdogan s'est adressé aux habitants alors qu'il visitait les zones sinistrées de Manavgat et Marmaris, près de Manavgat, en Turquie, le 31 juillet 2021.
Recep Tayyip Erdogan s’est adressé aux habitants alors qu’il visitait les zones sinistrées de Manavgat et Marmaris, près de Manavgat, en Turquie, le 31 juillet 2021. via REUTERS – MURAT CETINMUHURDAR/PPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here